Search
Close this search box.

Touche pas à mes pots

Handala 21

En 2017, l’actuel ministre de l’intérieur Gérard Darmanin a écrit un article intitulé “Le bobopopulisme de Monsieur Macron” ou il confirme: loin d’être le remède d’un pays malade, il sera au contraire son poison définitif”[1]“.

La question qui m’a venu à l’esprit, depuis la montée en puissance de Darmanin, comme “super” ministre de l’intérieur, porte-parole de la mise en place d’une politique répressive généralisée et rêveur de reproduire le projet de son ancien Maitre Nicola Sarkozy (de la place Beauvau à l’Elysée):

Réalisera-il,  lui-même sa prophétie à propos du Président Macron aujourd’hui?

Depuis la naissance de la Ligue des droits de l’Homme, et à part la page noire de l’occupation nazi, responsable de l’assassinat de son cofondateur Victor Basch, rarement un responsable politique français n’a adressé une attaque aussi violente à l’égard de plus ancienne organisation européenne des droits de l’Homme, et à ma connaissance, jamais un fonctionnaire de l’Etat a mis en cause les subventions de la LDH comme ce ministre de l’intérieur!

Peut inventive en qualifications odieuses à l’égard de la jeunesse banlieusarde que son ancien Maitre, il se rattrape par ses déclarations sur le mouvement des Gilets jeunes: “C’est la peste brune qui a manifesté” à Paris.

Il ne retardera pas à s’attaquer la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH)  qui “ne (l)’empêche pas de faire (son) travail de ministre de l’Intérieur” (JDD 15/10/2023). “Aucune question taboue”  peut l’empêcher de: “protéger les Français”.

Il ranime l’islamophobie à grande échèle par des décisions et déclarations.

Depuis le 7 octobre 2023, les prises de position du ministre de l’intérieur ont dépassé les bornes. Il déclare qu’il est payé pour faire son travail, qui se résume en deux mots: Répression et fermeté… il lance des accusations aux citoyen(ne)s d’origine maghrébine, des partisans de la cause palestinien, et pour faire le pleine de sa politique, il s’attaque à Karim Benzema, un français né à Lyon, et symbole de la réussite d’une deuxième génération qui trouve rarement une place convenable dans une société française en crise.

Je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer le ballon d’Or (l’un des meilleurs joueurs du foot de notre temps), mais je sais, car j’habite dans un HLM entouré des banlieusards, que représentent Karim pour les adolescents des quartiers difficiles…

J’ai suivi le “débat” sur les accusations fallacieuses de Darmanin (BFMTV), la preuve avancé par le ministre de l’intérieur est simple: « Je suis ministre de l’Intérieur, j’ai accès à certaines informations » (Sic!). Puis: “Je suis prêt à retirer mes propos si…” (Quel chantage odieux). Et pour finir: “Ne soyez pas naïf”.

Alors Monsieur le ministre de l’intérieur,

Je préfère être naïf qu’ennemie déclarer de l’Etat de droit en France, je préfère être naïf qu’ennemie des Noirs et des musulmans de mon pays, je préfère être naïf et ouvrir les yeux sur les massacres des enfants palestiniens à Gaza…

Mais il est de mon devoir de citoyen, de rappeler le président Macron vos propos de 2017 à son égard: “loin d’être le remède d’un pays malade, il sera au contraire son poison définitif”.

[1] Gérald Darmanin, « Le bobopopulisme de Monsieur Macron », sur L’Opinion, 25 janvier 2017.

 

Scroll to Top